Archiv für März 2018

Vacances de Pâques en Alsace : album photo

Freitag, 30. März 2018

| 12 avril 2018, 18 h 30 à Paris: > Der Künstler verkauft Visionen. Sartre und Tintoretto | > 6 Artikel: Le Discours du Président Macron à l’Institut de France | Frankreich, Deutschland und Europa und die Hausaufgaben der neuen Bundesregierung | > Wieviel Zeit brauchen wir für das Reisen durch die digitale Welt? | > Frau Radisch: Warum schreiben die Franzosen so gute Bücher? | > Dossier: Traité de l’Elysée 2.0 |> #lbm18: Die Preisverleihung des Prix des lycéens allemands 2018 |> Semaine de la langue française et de la fancophonie du 17 au 25 mars 2018 |


Diese Seite muss erst vollständig geladen sein. Das Fotoalbum öffnet sich per Klick auf ein Foto auf schwarzem Hintergrund, rechts erscheint ein Pfeil zum Weiterklicken. Schließen mit Klick auf CLOSE rechts unten. Tipp: F 11 vergrößert den Bildschirm.

Monsieur le Président veut de nos idées! La consultation citoyenne sur la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde

Freitag, 30. März 2018

Les résultats de cette consultation:

Neue Themen auf unserem Blog:

> Deutsch-französischer Tag 2018 – 22. Januar 2018 –

> Hörensagen: „Das Europa der Vaterländer“ – 22. Januar 2018

> Le projet de loi asile-immigration

> Tintoretto und Sartre Vortrag in Paris am 12.4.2018

> FranceMobil et mobiklasse.de
Bewerben bis 18.2.2018

> Fachdiaktik

Schon gesehen?
> Froodel.eu

Le Président de la république a confié à l’Institut français le soin d’organiser, en étroite concertation avec les ministères de l’Europe et des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, une consultation citoyenne sur la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde. Cette initiative présidentielle a pour double objectif de mobiliser les acteurs de la présence française à l’international autour des enjeux linguistiques et d’aboutir à la définition de propositions concrètes pour moderniser l’usage du français.

Voir aussi: > Consultations citoyennes

1) Le projet « mon idée pour le français »
Cette opération intitulée « mon idée pour le français » est déclinée en deux temps forts :

1.1) Un site internet pour déposer ses propositions
Une large consultation en ligne sera lancée le 26 janvier 2018, lors d’un événement présidé par le Secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne au Quai d’Orsay pour recueillir idées et propositions destinées à soutenir la promotion et l’apprentissage de la langue française dans le monde. La mise en place d’un processus participatif vise à mobiliser aussi bien les Français que les étrangers francophones et/ou francophiles.
Les contributions seront déposées sur le site > www.monideepourlefrancais.com , ouvert à partir du 26 janvier et qui restera actif jusqu’à la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars.

1.2) Une conférence internationale pour la langue française et le plurilinguisme dans le monde
Cette conférence vise à faire émerger des propositions innovantes rompant avec une approche traditionnelle de la promotion du français et du plurilinguisme. Les 14 et 15 février, elle réunira à la Cité universitaire internationale de Paris des acteurs des milieux culturel et intellectuel, de la coopération linguistique, du champ de l’entreprenariat et de l’innovation, du secteur des médias, de celui du sport, et de nombreux intervenants de la promotion du français à l’international. Les ministres des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Education nationale y prendront part, de même que Mme Leila Slimani, représentante personnelle du Président de la république pour la francophonie. Des jeunes citoyens de différentes nationalités engagés localement dans des démarches innovantes seront invités à prendre part à la discussion.

Organisée en ateliers thématiques, la conférence aboutira à la mise en place de recommandations pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde.

Une synthèse des propositions déposées en ligne et des discussions tenues dans le cadre de la conférence permettra d’enrichir la réflexion et le plan d’ensemble pour le français et le plurilinguisme dans le monde.

> Quai d’Orsay – Lancement d’une vaste consultation citoyenne sur la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde (26 janvier 2018)

> « Mon idée pour le français » Consultation citoyenne -La France au Canada – Consulat général de France à Québec

In Frankreich wird mit dem Schulbeginn 2019 das schulpflichtige Alter auf 3 Jahre gesenkt

Mittwoch, 28. März 2018

Während bei uns um Kindergartenplätze und unterschiedliche Elternbeträge gestritten wird, werden in Frankreich Fakten geschaffen. So viele Politiker mussten mit Demonstrationen in Frankreich rechnen, sobald sie an eine Bildungsreform dachten. Lycée, collège… immer wieder gab es neue Anläufe. Unter Präsident Macron wird zuerst das Handy ab dem nächsten Schuljahr in den Collège verboten, dann kam die Reform des Abiturs an die Reihe und jetzt wird das schulpflichtige Alter auf drei Jahre gesenkt. 97 % der Schüler/innen in diesem Alter sind in Frankreich schon der Maternelle. U.a. ist diese Maßnahme auch ein Mittel dem künftigen Schwierigkeiten in der Schullaufbahn und damit Schulversagen entgegenzuwirken.

Président Macron: “J’ai décidé de rendre obligatoire l’école maternelle, et ainsi d’abaisser de 6 à 3 ans en France l’obligation d’instruction dès la rentrée 2019.”

> Transcription du discours du Président de la République aux Assises de l’école maternelle – Site du Palais de l’Élysée

Präsident Macron: “Enfin, avoir cette discussion aujourd’hui, ici, dans ce lieu, n’a rien d’innocent. […] Parce que je dois dire que le destin de notre pays s’est toujours forgé, gravé dans son système éducatif, qui en est, non seulement le miroir exact, mais qui est aussi la fabrique dans laquelle il a décidé, à chaque instant, de penser son propre avenir, de le modeler, de le modifier, et d’en dessiner les perspectives. Et donc il y a toujours quelque chose d’éminemment politique au sens le plus noble et plus profond du terme, lorsqu’on parle en effet de l’Education, parce que c’est là qu’on construit la société qu’on a à faire et qu’on veut voir. […]
Alors, je suis venu aujourd’hui pour essayer, avec vous, de changer cela, et pour dire que, fort de ce qui a commencé à être dit et que vous allez, durant ces deux journées, pleinement éclairer, l’école maternelle est et sera davantage à l’avenir un moment fondateur de notre parcours scolaire français. A ce titre, j’ai en effet décidé, et la “captatio benevolentiae” du ministre allait largement en ce sens, j’ai décidé de rendre obligatoire l’école maternelle, et ainsi d’abaisser de 6 à 3 ans en France l’obligation d’instruction dès la rentrée 2019.”

Die Begründung für diese Entscheidung: “Avec cette décision, je veux poursuivre l’œuvre d’égalité de progrès dans notre histoire éducative et l’illustrer. Cette égalité, c’est d’abord de cesser de considérer l’école maternelle comme une option, alors, certes, j’entends les voix qui disent : il y a 97 % des enfants qui sont scolarisés d’ores et déjà dans l’école maternelle. Mais parce que ça n’est pas obligatoire, ce chiffre moyen couvre des réalités profondément diverses et des inégalités profondément réelles.”

Es gibt aber auch wetiere Gründe:
“Prévenir le décrochage, permettre la réussite de chaque enfant de la République demande donc d’agir au plus tôt, parce qu’en moyenne, les enfants de 4 ans, issus d’un milieu défavorisé, auront entendu à cet âge environ trente millions de mots de moins qu’un enfant de 4 ans issu d’un milieu favorisé. […] Le dernier défi que nous devons relever par cette obligation d’instruction à 3 ans, il est aussi et indissociablement d’ordre affectif. En effet, les trois années de maternelle sont celles où se créent les affects, l’attachement, la socialisation, et là-dessus, les travaux de Boris CYRULNIK, au-delà du propos qu’il vient d’avoir devant nous, sont profondément éclairants. Dans une société de plus en plus brutale, où en effet cette insécurité affective, que vous avez rappelée, est forte et est d’autant plus forte d’ailleurs qu’on vient d’un milieu modeste aujourd’hui ou qu’on vient de certains quartiers de la République, où la violence s’est instituée, nous devons tirer parti de ces études pour faire de l’école maternelle le lieu de constitution de la sécurité émotionnelle et de l’épanouissement affectif.”

Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme (V)

Sonntag, 25. März 2018

Unsere Redaktion möchte diese Rede > #monmars20 Journée de la Francophonie. Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme in mehreren Beiträgen vorstellen und Aufgaben hinzufügen. Hier kommt dazu der fünfte Beitrag:

Les thèmes évoqués par le Président Macron:
> Das Video und der Text der Rede
> La Francophonie
> L’histoire de la langue française
> Les perspectives de la langue française dans la francophonie
> Une stratégie pour la francophonie
> La lecture à l’école

Le Président Macron, a parlé entre autres de la lecture á l’école : > Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme : „Apprendre le français, c’est bien entendu également lire et c’est ce que dès la rentrée dernière le ministre de l’Education et la ministre de la Culture ont ensemble porté et que nous poursuivrons. Lire c’est entrer dans la substance de la langue, mais aussi dans sa mémoire et son imaginaire, c’est consacrer un temps de solitude, à ce qui nous reliera plus fortement aux autres et au monde. La lecture sera au cœur de l’école, cela a commencé, le livre offert chaque année le sera encore davantage et les exercices ainsi se poursuivront. Des exercices qui permettent de forger avec la langue ce contact étroit seront multipliés, de la dictée à la pièce d’éloquence, de la lecture à voix haute à la chanson, de la récitation à la réflexion sur la racine des mots qui passent en France par la revitalisation résolue des langues anciennes qui sont la matrice même de notre langue, et d’où procède cette autorité même dont je parlais.

La lecture redeviendra le cœur de l’apprentissage notamment dans les quartiers où nous l’avions laissé reculer, où la langue française elle-même s’est abîmée. Nous ne pouvons être davantage ce pays où ces reculs avaient été admis. Lire à l’école c’est lire en français. C’est lire la littérature française dont je veux qu’elle retrouve toute sa place au dépens de succédanés dont trop souvent on s’est satisfait. Je veux notamment que les élèves renouent avec les œuvres intégrales trop souvent découpées en extraits et avec le plaisir de lire qui n’est pas toujours compatible avec des exercices trop formels, qui accepte aussi qu’on se perde dans des longueurs parce qu’elles font partie du rapport au livre.

Lire aujourd’hui, c’est lire aussi la littérature écrite en français aux quatre coins du monde. Je souhaite que des auteurs de langue française soient enseignés dans les écoles françaises mêmes s‘ils ne sont pas Français ou d’origine. C’est ainsi que les élèves de France apprendront à goûter le sel de leur langue dont les écrits coruscants d’Ahmadou KOUROUMA, Driss CHRAÏBI, François CHENG, Milan KUNDERA, HAMPÂTE BÂ, Aimé CESAIRE, NIMROD et tant d’autres ici présents. J’ai ainsi décidé que la journée du 20 mars serait désormais dédiée à la connaissance des littératures en langue française à l’école.

Lire, c’est aussi avoir un lieu pour lire ; il y a l’école, certes, mais il y a aussi la bibliothèque. C’est en ce sens bien entendu que les recommandations formulées par Erik ORSENNA et Noël CORBIN dans leur rapport rendu à la ministre de la Culture il y a de cela quelques semaines seront suivies scrupuleusement. Parce que parfois retrouver la bibliothèque fermée lorsqu‘on rentre le soir ou lorsqu’une ou deux journées n’est livrée à la disponibilité des parents ou des enfants, c’est renvoyer à un espace de tranquillité, d’intimité qui n’existe pas, c’est priver d’un espace d’échanges, de hasards ou de rencontres, de partage de littératures et d’expériences de mots, celui ou celle qui y avait peut-être le plus droit. L’ouverture des bibliothèques, c’est un combat pour l’émancipation ; ouvrir dans les villes et les villages où cela a du sens, où c’est souhaité, porté par les élus, les maires au premier chef, ouvrir ces bibliothèques, c’est permettre à des enfants qui n’ont pas de livre dans leur famille, c’est permettre à des enfants pour qui travailler en famille n’est plus possible, d’avoir accès aux livres, à la tranquillité qui l’accompagne, au silence, à l’échange choisi, c’est mettre fin à cette idée que trop encore peuvent avoir en tête que ça ne serait pas pour eux ; les bibliothèques sont le lieu névralgique de cette formation personnelle.

[…]
Enfin le français doit devenir cette langue qui raconte le monde de demain. Mieux, elle doit être cette langue qui crée le monde demain et la création en français voilà notre troisième défi. La Francophonie a connu la colonisation, la décolonisation, les faux-semblants d’une relation souvent viciée avec les anciens pays coloniaux, puis la créolisation, l’émergence progressive de cette langue-monde, cette > littérature-monde dont Alain MABANCKOU a si bien dit l’énergie particulière (Link hinzugefügt von unserer Redaktion), nous proposant de « suivre la marche de cette littérature monde en langue française, de tracer sommairement ses contours, de la regarder dans un ensemble plus étendu, plus éclaté, plus bruyant, c’est-à-dire le monde ». Si le français n’est pas cette langue de l’Europe rêvée par HUGO, elle est plus que cela, elle est une langue où se forge le vaste monde, cette langue « rapaillée » dont parle le Québécois Gaston MIRON, qui peut désormais embrasser la richesse et la variété du monde sans jamais renoncer à la pluralité de ses enracinements dans un monde où, au fond, la principale menace, c’est l’uniformité ou peut-être « l’insignifiance » dont parlait CASTORIADIS.”

1. Quel rôle assigne le Président à la lecture ?

2. Quels exercices autour de la lecture propose-t-il ?

3. Expliquez cette phrase: “C’est lire la littérature française dont je veux qu’elle retrouve toute sa place au dépens de succédanés dont trop souvent on s’est satisfait.”

4. Où lisez-vous ? Racontez votre dernière visite dans une bibliothèque.

5. Lisez cet article > Nachgefragt: Alain Mabanckou, Une littérature-monde ? – 23. Januar 2017 et regardez l’interview d’Alain Mabanckou et explique l’expression “littérature monde”.

Ein Besuch beim RENAULT-Autohaus Schweier auf der Retro Classics , Messe Stuttgart

Freitag, 23. März 2018

Der Autor unseres Blogs hat seit einiger Zeit ein richtiges französisches Auto. Der Renault-Händler Fritz Schweier hat unsere Redaktion auf den Stand seines Hauses bei der Messe Retro Classics, 22.-25. März 2018, in Stuttgart eingeladen:

Und zur Begrüßung hat Fritz Schweier uns mit seiner Drehorgel frankophon so nett empfangen:

Besuchen Sie sein > Renault Museum in Fellbach. Die wunderbar gepflegten Autos zeigen die Philosophie des ganzen Unternehmens. 1600 Modellautos gehören auch dazu.

> Renault Museum Fritz Schweier
Gotthilf-Bayh-Str. 50 – 54
70736 Fellbach (bei Stuttgart)
Telefon: +49(0)711/95 19 95-35

Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme (IV)

Donnerstag, 22. März 2018
Les thèmes évoqués par le Président Macron:
> Das Video und der Text der Rede
> La Francophonie
> L’histoire de la langue française
> Les perspectives de la langue française dans la francophonie
> Une stratégie pour la francophonie
> La lecture à l’école

Unsere Redaktion möchte diese Rede > #monmars20 Journée de la Francophonie. Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme in mehreren Beiträgen vorstellen und Aufgaben hinzufügen. Hier kommt dazu der vierte Beitrag:

Le Président Macron, a parlé entre autres des perspectives de la langue française dans la francophonie > Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme :

Aujourd’hui, nous parlons de la littérature et de la culture

1. Ouvrez le discours de M. Macron > Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme et faites une liste des écrivains sont M. Macron parle.

2. Cherchez le passages dans le discours du Président sur le multilinguisme et précisé son projet:
> Europas Mehrsprachigkeit ist ein großer Trumpf – 28. September, 2017

3. Le Président Macron souhaote élargir la Francophonie: “La Francophonie doit pouvoir toucher ces nouveaux publics…” qu’est-ce qu’il propose ?

4. Le Président propose de réunir > L’Institut français qui dirige tous les autres Instituts français dans le monde avec un autre Organisation qui s’engage pour le fançais? Qui est-ce ? Expliquez en peu de mots sa mission et citez son site Internet.

5. Cherchez trois citations significatives qui montrent comment le Pr´sdient parle de la Francophonie.

6. “Alors je souhaiterais qu’on fasse de ce château, de ce lieu un laboratoire de la Francophonie.” De quel château, le Président parle-t-il ? Où se trouve ce château ? Pourquoi on évoque le nom de ce château si on parle de l’histoire de la langue française

Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme (III)

Donnerstag, 22. März 2018

| > Frankreich, Deutschland und Europa und die Hausaufgaben der neuen Bundesregierung | > Wieviel Zeit brauchen wir für das Reisen durch die digitale Welt? | > Frau Radisch: Warum schreiben die Franzosen so gute Bücher? | > Dossier: Traité de l’Elysée 2.0 |> #lbm18: Die Preisverleihung des Prix des lycéens allemands 2018 |> Semaine de la langue française et de la fancophonie du 17 au 25 mars 2018|


Les thèmes évoqués par le Président Macron:
> Das Video und der Text der Rede
> La Francophonie
> L’histoire de la langue française
> Les perspectives de la langue française dans la francophonie
> Une stratégie pour la francophonie
> La lecture à l’école

Unsere Redaktion möchte diese Rede > #monmars20 Journée de la Francophonie. Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme in mehreren Beiträgen vorstellen und Aufgaben hinzufügen. Hier kommt dazu der dritte Beitrag:

Le Président Macron, a parlé entre autres des perspectives pour la francophonie > Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme : “C’est aujourd’hui un acte de confiance en notre langue que nous sommes résolus à accomplir, car nous sommes au seuil d’un moment nouveau de notre histoire et de l’histoire de notre langue. Nous passons de l’idée ancienne d’une francophonie qui serait la marge de la France à cette conviction que la francophonie est une sphère dont la France avec sa responsabilité propre et son rôle historique n’est qu’une partie agissante, volontaire mais consciente de ne pas porter seule le destin du français.
Jean ROUAUD en a exprimé l’enjeu en des termes d’un lumineux optimisme : « désormais déliée de son pacte avec la Nation, écrit-il, libérée de l’étreinte de la source-mère, devenue autonome, choisie, retournée à son champ premier, nourrie par d’autres aventures, n’ayant plus de comptes à régler avec la langue des anciens maîtres, la langue française a de nouveau à proposer, vue d’Afrique, d’Asie ou des Caraïbes, de Chine ou d’Iran, d’Amérique du nord ou du Vietnam, son interprétation du monde, un monde sachant que sans récit il n’y a pas d’intelligence du monde ».
[…]
Une grande partie de cette bataille se joue bien entendu sur la Toile. Les Français s’y défendent, y sont représentés. Le français y est la quatrième langue. Sur AMAZON, les livres en français occupent la troisième place mais nous ne devons pour autant pas nous satisfaire de cette situation. La Francophonie doit affirmer plus clairement ses atouts et le combat sur les plateformes, les réseaux sociaux est à la fois politique et culturel. C’est pourquoi les universités francophones doivent accélérer la mise en ligne des contenus académiques et des ressources pour la recherche et l’enseignement. Nous encouragerons les universités du monde francophone à développer des cours en ligne massifs et ouverts avec l’expertise de France Université Numérique.
[…]
Mais sur ce vaste forum mondial, il est un terrain que la Francophonie doit reconquérir, c’est celui de l’économie. Parler des usages de cet échange en français, de ces accès que j’évoquais tout à l’heure, c’est aussi parler du monde économique. Lorsque je me suis rendu à Davos, je me suis d’abord exprimé en anglais, puis en français. Certains auraient préféré que je ne m’exprime qu’en français mais s’exprimer en anglais dans une enceinte réunissant la communauté des affaires, c’est d’abord utile et c’est montrer que le français se construit dans ce passage, dans ce plurilinguisme, dans cette capacité à parler la langue de l’autre, y compris lorsque c’est la langue devenue dominante, parfois à visée hégémonique, dans le monde des affaires, mais aussi pour ramener ceux qui parlent anglais à la langue française lorsqu’il faut parler des valeurs qui nous guident et du regard que nous portons sur la mondialisation.”

> www.francophonie.org

1. Décrivez le passage que M. Macron prévoit pour l’ancienne francophonie.

2. Qu’est-ce que Jean Rouaud veut expliquer ? Pourqoui M. Macron cite-t-il ses propos ?

3. Décrivez le rôle de la Toile pour la Francophonie, selon M. Macron.

4. Que pensez-vous de l’idée “pédagogique” de Macron ? Parler en anglais à Davos ?

5. Cherchez avec la recherche détaillée de Twitter des Tweets qui ont réagi à ce disours: Vous utilisez les hashtag # francoponie, #Macron et vous limmiterez les resultats par des dates. Combien de tweets pouvez-vous compter entre le 20 et le 30 mars? Qui reágit par Twitter? Quels argumets du Président sont soulignés par Twitter? Y a-t-il des critiques?

Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme (II)

Donnerstag, 22. März 2018
Les thèmes évoqués par le Président Macron:
> Das Video und der Text der Rede
> La Francophonie
> L’histoire de la langue française
> Les perspectives de la langue française dans la francophonie
> Une stratégie pour la francophonie
> La lecture à l’école

Unsere Redaktion möchte diese Rede > #monmars20 Journée de la Francophonie. Präsident Macron : Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme in mehreren Beiträgen vorstellen und Aufgaben hinzufügen. Hier kommt dazu der zweite Beitrag:

Le Président Macron a évoqué l’histoire de la langue française, > Lancement de la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme : “Et tandis que je parle de notre langue archipel me voici avec vous en ce lieu. Et si je suis ici c’est parce que l’Académie française fut un lieu séminal pour cette immense aventure de la langue française. Il n’y eut pas un seul acte fondateur de notre langue mais plusieurs. Depuis Charlemagne en 813 jusqu’à Louis XII en 1510 et surtout François 1er qui en 1539 décida que le français serait la langue administrative du royaume par l’Edit de Villers-Cotterêts. En renonçant au latin des clercs, François 1er ouvrait la porte à une langue authentiquement nationale, partagée, comprise de tous, il donnait corps à cette ambition propre à la langue française de jeter des ponts entre les classes et les conditions. L’Edit de Villers-Cotterêts invente aussi un état civil, c’est-à-dire qu’il fait entrer chaque Français dans une existence documentée, certifiée, officielle, une existence qui se vit et se lit en français.
Ceux qui prétendent que Villers-Cotterêts ne fut pas l’acte de naissance du français comme langue de la France ont sans doute raison historiquement mais ils ont tort sur le plan culturel et politique, car la portée symbolique de cet édit résonne encore jusqu’à nous. 10 ans plus tard, du BELLAY posait avec sa « Défense et illustration de la langue française » un acte de naissance littéraire du français. Des poètes et des poétesses comme Louise LABE lui inventaient des sonorités et des couleurs nouvelles et moins de 100 ans après naissait l’Académie française, faite non pour gouverner le français mais pour s’assurer que ses règles seraient adaptées à l’usage et que la langue ne serait pas la proie de quelques-uns mais le bien de tous, poursuivant la même volonté inaugurale de François Ier.
L’Académie a été conçue pour protéger la langue des coups de force inévitables de ceux qui veulent la soumettre à leur agenda politique ou dogmatique et faire de la langue non pas un être qui vit et respire mais un outil soumis au programme de quelques-uns. L’idée fondatrice fut que la langue française ne vivrait réellement que si l’on donnait la prééminence à l’usage, que les règles donc devaient être préservées et observées contre les précieuses et les précieux de tous temps, et nous en avons encore. C’est là conférer à la langue une dignité particulière, cela suppose qu’on ait d’elle une conscience très élevée qui ne la réduise pas à être un outil de communication mais soit la substance même de ce qui nous fait humain.”

1. Le Président nomme tois dates décisives pour le développement du français en France.

2. Depuis existe l’Académie française ? Quelle est so rôle ?

3. Faites la différence entre l’usage et les régles.

Der Frankreich-Blog auf

France-blog.info auf Facebook

Follow FranceBlogInfo on Twitter

> Der Autor dieses Blogs

> Konzept unseres Blogs

> Fehler auf unserem Blog

> Impressum

> Datenschutz


Immer aktuell:

> Twittern für die deutsch-französische Kooperation

> Twittern. Frankreich und Deutschland in der EU

> Deutsch-französisches Twittern, aber diesmal aus der Perspektive der Außenministerien

> Beiträge mit Aufgaben für Schüler/innen

> Froodel.eu - Entdecke Deine französische Welt

Aktuelle Themen
auf unserem Blog:

Argumente für Französisch

Apprendre l’allemand: Argumente für Deutsch

> Unsere Videos

> Unsere Videos auf Twitter

> Consultations citoyennes

> Monsieur le Président veut de nos idées! La consultation citoyenne sur la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde

> Lernen mit digitalen Medien im Französischunterricht

> Für einen Tag nach Paris 128 Fotos

> VdF-Bundeskongress an der Universität Leipzig 09. und 10. März 2018

> Themen für den Französischunterricht

> 16.1.2018
Stuttgart. Conférence Littérature des immigrés en France avec une bibliographie

> Les Vœux 2018 du Président de la République à la Jeunesse de l'Europe

> Unsere Berichte von der Frankfurter Buchmesse 2017

> Initiative pour l’Europe – Discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie, démocratique. - 26. September 2017

> Rezension: Édouard Philippe, Des hommes qui lisent

> Haben Sie im Französischunterricht schon mal mit Twitter gearbeitet?

> Schriftsteller besuchen: Montaigne, Diderot, Rousseau, Stendhal, Guizot, Flaubert


2009-2017

> Fête de la francophonie Berlin 2017 - 1er avril 2017

> Digital unterrichten – Enseigner avec le numérique = Ein Handbuch für das digitale Lernen

> #Législatives2017

> #Présidentielle2017

> L’investiture d’Emmanuel Macron, Président de la République

> Die Tweets von Emmanuel Macron

> Les pouvoirs du président de la République / Die Aufgaben des Staatspräsidenten

> #Présidentielle2017. Le programme d’Emmanuel Macron

> #Presidentielle2017 : La victoire d’Emmanuel Macron

> Élection présidentielle 2017 : Candidats + campagne électoral + bibliographie + sitographie

> Bloggen für F und D

> Conférence à Montpellier, 28 février 2017. Emploi : L’accès au premier emploi en France et en Allemagne avec une bibliographie et une sitographie

> 22. Januar 2017 Deutsch-französischer Tag: Wir feiern die Unterzeichnung des Élysée-Vertrags

> Deutsch-französische Digitalkonferenz, Berlin, 13. Dezember 2016

> Existenzialismus

> >Litprom Literaturtagen 2017 – „Weltwandeln in französischer Sprache“ -mit 4 Video-interviews

> Wikipédia et la vérité

> Nachgefragt: Jean-Paul Willaime et la laïcité

> Präsidentschaftswahl 2017

> Auf nach Montpellier

> Wie kommt man am besten nach Digitalien? (II)

> Réactions: Pisa-Studie – l’enquête Pisa

> Prix des lycéens allemands 2016-2017

> Schaubühne , Berlin: Albert Camus, Der Fremde

> Vacances en France (V) Wann und wohin?

> Nachgefragt: Ministerpräsident Winfried Kretschmann antwortet auf unsere Fragen

> #JFA2017 : 22 janvier 2017 journée franco-allemande

> Nachgefragt: Nathalie Guegnard, Attachée de coopération éducative, Ambassade de France, répond à nos questions

> Rencontre pédagogique et institutionnelle à Essen du 4 au 7 oct. 2016

> Vortrag: #Brexit oder #nonBrexit?

> Brexit

> Interview mit Olaf Scholz

> 14 juillet 2016: Terror in Nizza

> Französisch in Deutschland : Interview d'Emmanuel Suard ****

> Fußball-Europameisterschaft 2016

> Der Vergleich I- XIII La comparaison

> Jacques Toubon, Défenseur des droits, parle des migrants et des réfugiés

> Un traité de l’Élysée 2.0 ?

> 29 mai 2016 : Les commémorations de la bataille de Verdun

> Nachgefragt: CNCDH

> Marcel Proust

> Die Attentate vom 13.11.2015

> Commission nationale consultative des droits de l’homme CNCDH

> Digital unterrichten

> Loi numérique 2016

> Twittern

> Bloggen für F und D

> Verdun

#COP21 auf unserem Blog

> Orthographiereform

> Napoleon III.

> Flüchtlinge-Integration

> Kurzfilm 2016

> Warum Französisch?

> Loi travail

> Open Access

> Jean-Paul Sartre

> L'étranger

> Schengen

> Deutsch-französischer Ministerrat

> La francophonie

> Digitale Agenda

> Lexikometrie


 

Diese Website speichert User-Daten  für eine Besucher-Statistik,womit der Inhalt dieses Blogs verbessert werden kann.  Falls Sie die to opt-out Option anklicken, wird ein Cookie gesetzt, das ein Jahr lang diesen Hinweis berücksichtigt. Ich stimme zu, Nein, ich stimme nicht zu.
460